Patient Manager Release: les fonctionnalités

L’analyse de la prochaine version de Phoenix est terminée! Il y a deux petites surprises par rapport au planning initial: le gestionnaire d’indices BMI sera de la partie avec le gestionnaire de liens familiaux. Mais faisons sans plus attendre une liste des nouvelles fonctionalités:

  • Ajout d’un patient.
  • Ajout rapide d’un patient. En d’autres termes, il suffit d’ajouter le nom, le prénom, la date de naissance et la date d’inscription du patient pour l’ajouter. En interne, cette fiche sera notée comme incomplète et l’utilisateur pourra la mettre à jour quand il aura plus de temps.
  • Modification des données d’un patient.
  • Gestion des données BMI (Body/Mass index) d’un patient avec affichage graphique des données et possibilité de les ajouter/modifier/supprimer.
  • Gestion des liens familiaux d’un patient. Il y a moyen d’enregistrer le fait que le patient A est le frère du patient B qui est le père du patient C. Comme pour la gestion BMI on peut ajouter/supprimer/modifier des données.

Voici quelques liens pour avoir quelques informations supplémentaire:

  • Le document d’analyse est téléchargeable ICI (Document en anglais).
  • Vous pouvez laisser un commentaire pour formuler une requête ou poser une question.

Phoenix Suite – Session Release

windows_usersLe sprint 2  de Phoenix Suite est sorti!!!

Cette version comprend le gestionnaire de sessions qui est l’entrée principale de Phoenix. A partir d’une session, il est possible de gérer les fiches médicales, les photos, les prescriptions, les pathologies et les rendez-vous d’un patient. Pour l’instant, vous pouvez chercher un patient, ouvrir une session, fermer une ou plusieurs sessions et configurer quelques paramètres pour le module de recherche.

Phoenix n’est pas encore utilisable en production mais est testé avec soin pour que les autres modules puissent s’ajouter avec harmonie. Vous pouvez cependant le télécharger ICI et jouer un peu afin de vous habituer à la nouvelle interface.

Dès maintenant, je commence l’analyse du 3ème sprint: le “Patient manager release“. Notez que je reporte le traitement du BMI pour la version 4: la “Medical Card manager release” puisque il me semble plus logique de noter ces données dans les informations médicales du patient.

Session Release: les fonctionnalités

Je viens de terminer l’analyse des fonctionnalités qui seront implémentées dans le prochain sprint.

Commençons par énoncer le but de cette version: créer un point d’entrée pour Phoenix Suite. Ce point d’entrée peut être subdivisé en trois parties: le “Phoenix’s Nest”, le module de recherche et la “session”.

Passons donc en revue ces concepts:

  • Phoenix’s Nest: Ce concept, qui se traduit par “nid du phoenix“, est la partie de l’interface graphique qui supportera tout, ce sont les fondations de l’application. Il est responsable  de mettre à disposition de l’utilisateur toutes les fonctionnalités et d’afficher toutes les informations importantes .  Ci-dessous, un croquis de ce à quoi il ressemblera:
  • Phoenix Nest

  • Module de recherche: Est un module qui permet de chercher un patient sur différents critères. La sélection d’un patient permettra de charger une session. Voici un croquis de ce que devrait donner le module de recherche:

    Searchbox

  • Session: Une session est constituée d’un patient et propose l’accès à tous les services de gestion d’un patient. Par exemple, gestion des rendez-vous, des prescriptions etc.

Voici quelques liens pour avoir quelques informations supplémentaire:

  • Le document d’analyse est téléchargeable ICI (Document en anglais).
  • La liste des tests de validations se trouve ICI (Document en anglais).
  • Vous pouvez laisser un commentaire pour formuler une requête ou poser une question.

Phoenix Suite – Tools Release

Le Sprint 1 de Phoenix Suite 2 est sorti!!!

La version nommée “Tools Release” est sortie et elle comprend le module de log et de traduction. Bien que cette version ne comprend rien de visible pour l’utilisateur, elle n’en reste pas moins une des plus importantes.  Maintenant que cette grande étape est terminée, je m’attelle à la prochaine version nommée “Session Release“, d’ici pas trop longtemps je posterai la liste des fonctionnalités retenues (si une fonction demandée n’est pas retenue, cela ne veux pas dire qu’elle ne sera pas implémentée, ça veut dire qu’elle le sera pour une version ultérieure).

Voici la liste des liens:

  • Les fichiers binaires sont téléchargeable ICI.
  • Le code source est téléchargeable ICI.
  • La liste de tests et les spécifications  se trouve ICI [login: guest, mot de passe: guest].
  • La liste des bugs et de requêtes se trouve ICI.
  • Les spécifications du module de log sont téléchargeables ICI (Documents rédigés en anglais)
  • Les spécifications du module de traduction sont téléchargeables ici ICI (Documents rédigés en anglais)

Phoenix 2 – Bonnes pratiques.

Pour porter à bien un projet, il ne suffit pas d’être développeur.  Il faut aussi être analyste, testeur, écrivain, administrateur, release manager et chef de projet (même si on est seul ) pour coordonner le tout.

Les quatre dernières casquettes m’occupent pour l’instant.  Je suis en train d’instaurer des règles de bonnes pratiques, une liste de tâches est en place et  j’ai également installé sur mon vieux serveur un serveur de build (qui compile et distribue automatiquement  Phoenix sur base du dernier code source), un serveur de gestion de bugs et un serveur de test pour une gestion fine du testing. J’ai d’ailleurs remis à jour le liste des remerciements pour inclure nouveaux outils open source que j’utilise.

Pendant que j’étais en train de rédiger ma liste de choses à faire, j’ai décidé de m’y prendre autrement pour Phoenix 2: il y aura 12 pré-sorties avant de passer en version 2 et que l’application quitte son titre de “Beta“. Pourquoi douze pré-versions? Simplement parce que cette façon de faire à deux grandes qualités. D’une part, l’utilisateur plonge calmement dans Phoenix pour appréhender simplement la philosophie et les fonctionalités. D’autre part, l’utilisateur pourra se rendre compte du manque de l’une ou l’autre fonction très rapidement dans le développement. Dans le monde du logiciel, plus un changement est demandé tôt dans le développement, moins il est coûteux en temps et en effort.

Voici l’ordre dans lequel Phoenix sortira:

  1. Tools release.
    Vérification des fonctionnalités et test des outils de Phoenix (traducteur et logeur)
  2. Session release.
    Une session c’est le point d’entrée de toutes les fonctionnalités liées à un patient particulier.
  3. Patient manager release.
    Le gestionnaire de patient permet de modifier les caractéristiques d’un patient.  Certains ont demandé de stocker les informations pour calculer l’indice BMI, je les ai entendus!
  4. Medical card manager release.
    Ce module traite et gère les fiches médicales. Ce module contient entre autre, le gestionnaire de macro pour insérer du texte pré-formaté et la coloration syntaxique.
  5. Picture manager release.
    C’est le gestionnaire qui permet de lier des photos au patient.
  6. Meeting manager release.
    Le gestionnaire de rendez-vous est un agenda mais qui ne permet que de créer des rendez-vous avec la patient de la session courante.
  7. Prescription manager release.
    Ce module permet de gérer les prescriptions avec un patient.
  8. Pathology manager release.
    Le gestionnaire de pathologie permet de garder et de mettre à jour l’historique des pathologies du patient de la session courante.
  9. Administration release.
    Ici seront regroupé la gestion de toutes les informations connexes comme par exemple l’ajout-suppression-modification d’une maladie ou d’un type de maladie.
  10. Meeting administrator release.
    C’est l’autre facette de l’agenda. Ce module permettra de gérer ses rendez-vous avec n’importe quel patient sans tenir compte de la session courante.
  11. Statistics manager release.
    Étant donné que phoenix est construit sur une base de données, il est très simple d’en tirer toutes sortes de statistiques. C’est dans ce module qu’elle seront regroupées.
  12. Traductions et pré-configuration.
    Phoenix est étudié pour être multilangue mais le monde du logiciel n’a pas encore inventé d’outils pour traduite tout seul (et correctement) du texte d’une langue vers l’autre… Donc c’est mon boulot (pour l’anglais) et celui me ma douce fiancée hispanophone  (qui corrigera mon espagnol qu’elle décrit comme “divino, tan lindo“, traduisez: “bourré de fautes“). Pour le néerlandais, il va falloir attendre un peu parce mon niveau n’est plus tout à fait à la hauteur 😉 D’autre part, je pré-configurerai Phoenix pour qu’il soit utilisable “out of the box“, c’est à dire tout de suite, sans passer par la case “options“.

Chaque version devra passer par 5 étapes:

  1. Analyse et liste des fonctionnalités.
    J’arrêterai une liste des fonctionnalités que je publierai avant l’implémentation. J’écrirai également les scénarii de test à exécuter lors de la phase de debugging.
  2. Implémentation des fonctionnalités.
    C’est pour mon côté programmeur 😉
  3. Sortie d’une version de test.
    Compilation de la version avec les options de débugging activées.
  4. Testing.
    Passage au crible de tous les scénarii de test afin de mettre en évidence les bugs qui serait toujours là.
  5. Correction de bugs.
    Cette étape est facultative si le testing n’a mis en évidence aucun bug.
  6. Sortie de la version finale.
    Mise en téléchargement de la version. Même si cette version porte le nom de “version finale“, il ne faut pas oublier que ce n’est qu’au niveau des fonctionnalités puisque Phoenix restera en version Beta tant que tout ne sera pas implémenté.

Phoenix 2 – Mise à jour de la couche métier…

Étant donné que je suis en plein dans la phase d’analyse de la couche métier, il est normal que cela change. Voici donc les modifications apportées ces derniers jours…

Deux petites choses:

  • Les pathologies sont maintenant classifiées par type.
  • Les factures ont temporairement disparues.

Après discussion avec un ostéopathe, nous somme arrivé à la conclusion qu’il est inutile de relier une facture à un rendez-vous. De plus, Phoenix se concentre d’abord sur la gestion des patients.

Veuillez noter que, de part la phase d’analyse du module métier, je reste ouvert à toute proposition relative à la gestion des patients.  Puisque je suis en train de travailler dans ce module, tout demande à ce sujet sera implémentée quasi en temps réel 😉 Pour ce faire, il suffit de laisser un commentaire sur ce billet.

Ci dessous, le schéma modifié:

Domain

(Cliquez sur l’image pour la voir en grand)